soigner les plantes par les plantes

Le Compost (tableau des problèmes et conseils)
11 décembre, 2008, 0:57
Classé dans : Le Compost

PROBLEMES ET CONSEILS


Symptôme

Cause de dérangement

Intervention, remèdes

Odeur d’ammoniaque

Mélange : trop riche en matières azotées

Température excessive (plus de 70°)

Ajout de chaux

Rajouter des matières carbonées (broyat).

Une partie des tontes sera désormais évacuée en déchetterie ou en andain au fond du jardin.

Brasser.

La chaux n’est pratiquement jamais nécessaire.

Odeur “d’œufs pourri”

Manque d’oxygène

Trop humide : brasser, étaler et faire sécher par météo favorable, éventuellement ajouter des matériaux secs de même état d’évolution (sans quoi sa maturation complète s’en trouverait fortement retardée), du compost mûr ou de la terre sèche.

Le tas est froid

“Ne chauffe pas”

Manque d’oxygène

Excès d’humidité

Trop sec

Manque d’azote

Volume trop petit

Excès de porosité, l’air y circule trop bien

Brasser, retourner pour aérer.

Laisser ressuyer ou ajouter des matériaux secs.

Brasser et arroser ou rajouter des matières humides.

Brasser et, si l’état d’humidité le permet, arroser avec du purin d’orties ; sinon incorporer des matières vertes.

Prévoir de stocker des matières et préparer un nouveau mélange plus conséquent.

Rajouter des fractions fines ou retirer les fragments trop grossiers, humidifier.

Petites mouches

(mouche du vinaigre, drosophile)

Restes de repas ou fruits gâtés en surface de la pile

Couvrir de broyat, de tonte de gazon, de feuilles ou saupoudrer de poudre de roche ou de cendres (assurer un courant d’air : espace libre de 10 cm jusqu’au couvercle).

 Mouches “d’un bleu métallique”

Résidus de viande, poissons (ou excréments)

Renoncer dorénavant à ces matières qui sont déconseillées.

 

Lorsque j’utilise mon compost, il pousse des mauvaises herbes

Température insuffisante lors de l’élaboration du compost

Ne plus mettre de plantes en graines ou malades, avant de mieux maîtriser la technique du compostage.

Le tas et le cœur du compost sont secs.

Pas assez d’eau.

Retourner et ajouter de l’eau

 

 Vérification de l’humidité sur un compost en formation:

Le test de la poignée (pour un compost en formation)

Prenez une poignée de compost dans la main et pressez la :

-Si quelques gouttes perlent entre les doigts et que le matériau ne se disperse pas quand vous ouvrez la main, le compost a une bonne humidité.                                                                 -Si un fin filet d’eau s’en échappe, il est trop mouillé.                                                            -Si rien ne coule et que le paquet se défait, il est trop sec.

 

Le test de la tige métallique (pour un compost jeune)

Après 2 ou 3 jours, enfoncer une tige ou un tuyau en métal dans le compost (jusqu’au coeur si possible). Attendre 1/4 d’heure à 1/2 heure puis retirer l’objet : 

S’il est chaud et humide, le compostage se passe bien et a une bonne humidité. S’il est froid et humide, il est trop mouillé. S’il est chaud et sec, il n’y a pas assez d’eau.
Si votre compost est trop mouillé, mélangez-le bien et laissez votre fût ouvert
quelques temps (sauf par temps de pluie ou temps froid).
Si votre compost est trop sec, arrosez-le et vérifiez si l’aération n’est pas
trop forte (porte mal fermée…)

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Poikilos |
Moi, Lilith |
Mes petites collections et ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venez chez zabuzobe ça peu ...
| Cours en ligne Infocom
| cocotteminuutepapillon